Evolution Covid 19 USA France

Dans cet article nous allons revenir sur une thématique qui agite le débat à ce jour : à savoir y-a-t’il résurgence de l’épidémie de Covid 19 ou non en ce moment en Europe et notamment en France ?

Certains accusent même les autorités (et les médias) d’hystérie dans l’objectif de créer une population zombie.

Soit dit en passant, je ne comprends pas bien l’intérêt d’un système capitaliste de nous flipper et par conséquent de nous inciter à thésauriser au lieu de consommer…

Précédemment, dans d’autres articles nous avions constaté une augmentation des taux de positifs sur les tests PCR (https://www.anakeyn.com/2020/07/14/etude-donnees-tests-pcr-covid-19-i/) et surtout une augmentation des Actes SOS Médecins pour suspicions de Covid. (https://www.anakeyn.com/2020/07/10/etude-donnees-sos-medecins-covid-19-i/)

Toutefois, ces remontées (en ville) ne semblaient pas pour l’instant se traduire en plus d’hospitalisations et surtout de réanimations. Jusqu’à présent les courbes avaient tendances à s’aplatir à l’hôpital.

Cependant, nous avions remarqué que l’âge des testés et l’âge des personnes consultées par SOS médecin étaient beaucoup plus bas (40/50 ans) que l’âge des hospitalisés (70 ans) au plus fort de la pandémie. Ce qui explique pourquoi les courbes sont restés plates pour l’instant à l’hôpital.

De ce fait, il nous parait légitime de se poser la question de savoir s’il n’y aurait pas un délai (de quelques semaines?) entre les premiers cas plutôt jeunes et les hospitalisés plutôt vieux et contaminés dans un deuxième temps.

Nous allons examiner cela en regardant notamment ce qui s’est passé aux Etats-Unis.

Données USA

Des graphiques sur les USA sont récupérables sur le site Worldometers.info à l’adresse https://www.worldometers.info/coronavirus/country/us/

Vous pouvez aussi récupérer des données sur le site « The Covid Tracking Project » : https://covidtracking.com/data/us-daily

Cas de Covid 19 USA

Comme vous pouvez le voir le nombre de cas a augmenté en Mars comme chez nous puis à lentement décru, jusque vers la mi-juin et a brusquement remonté depuis.

Décès de Covid 19 USA

Le nombre de décès diminuait lentement jusqu’à début juillet et s’est remis à croitre depuis le 5 juillet.

Il semblerait qu’il y ait un décalage entre la reprise des cas et la reprise des décès. Regardons aussi pour les hospitalisations.

Comparatif Courbes Cas, Hospitalisations et Décès

On voit qu’il y a un décalage entre courbes (ici en échelle de pourcentage), même si ce décalage peut varier en temps.

Au début de l’épidémie les hospitalisations et les décès arrivent plus tard et continuent à croitre alors que la courbe des cas s’est stabilisée. Ensuite les cas diminuent et les hospitalisations et décès aussi avec un décalage.

Enfin la courbe des cas ré-augmente à partir du 10 juin, celle des hospitalisations à partir du 22 juin et celle des décès à partir du 6 juillet.

Toutefois les USA étant un grand pays on peut se poser la question de la dynamique et de la période active de l’épidémie selon les Etats.

Comparatif courbes des cas Etat de New-York vs Arizona.

Comme on le voit ici le plus fort de l’épidémie ne s’est pas passé au même moment.

Or il semble que les dates de confinement (lockdown) de mi mars à début mai étaient relativement équivalentes entre les deux états. Les cas ont monté en Arizona après le déconfinement.

Comparatif selon les Régions US

Pour les Cas

On voit clairement que le Sud et l’Ouest des Etats-Unis sont complètement à contre-temps du Nord-Est. Pour les Middle-West on assiste clairement à 2 vagues.

Regardons les hospitalisations

La courbe des hospitalisations est clairement à son pic pour les états du sud.

Regardons les courbes des décès

Les décès sont clairement en croissance pour le Sud et l’Ouest, le Middle-West est actuellement dans une phase attentiste. Seul le Nord-Est s’en sort assez bien, avec des décès qui continuent à décroitre.

Ceci nous amène à penser qu’un confinement (et un déconfinement) trop global aux mêmes périodes, alors que l’épidémie n’a pas la même dynamique selon les régions, n’est peut-être pas la bonne stratégie. Sachant par ailleurs que l’arme du confinement ne peut pas être utilisée plusieurs fois pour des raisons économiques.

Nous allons voir si un tel phénomène n’est pas possible pour la France, sachant que les régions qui on été moins touchées au début comme par exemple la Bretagne ou la Nouvelle Aquitaine commence à avoir de plus en plus de cas.

Données France Urgences

Nous allons travailler dans un premier temps sur les données « sursaud » disponibles à l’adresse : https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-des-urgences-hospitalieres-et-de-sos-medecins-relatives-a-lepidemie-de-covid-19/

Régions les plus touchées :

A partir de ces éléments nous avons pu classer les régions les plus touchées en fonction du nombre d’hospitalisations pour 100000 habitants avant juillet 2020.

Avec cette variable c’est la Corse qui a été la plus touchée, bien devant toutes les autres régions, pourtant on n’en a peu parlé !

Comparatif par « grandes régions »

Nous avons regroupé les régions française en 4 grandes régions : Nord-Est, Nord-Ouest, Sud-Est, Sud-Ouest pour voir si elles évoluaient différemment :

Regardons sur toute la période :

Pour pouvoir comparer les différentes régions, le graphique est en échelle de pourcentage

Nous ne sommes pas du tout dans le même cas que les Etats-Unis, globalement toutes les grandes régions géographiques sont dans le même timing.

On peut peut-être remarquer que le Nord-Ouest a été moins touché au début et semble avoir proportionnellement plus de cas maintenant.

Regardons de plus près

Il n’y a pas de réelles différences selon les grandes régions géographiques, on assiste a une augmentation légère des passages aux urgences quel que soit le lieu.

En conclusion sur cette aspect-là, nous ne sommes pas du tout dans le cas américain, le confinement a été utile pour toute la France.

Données France PCR

Les données originales pour les tests PCR sont disponibles sur le site du gouvernement à l’adresse : https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-relatives-aux-resultats-des-tests-virologiques-covid-19/. Ces données vont jusqu’au 31/07/20.

Evolution des Tests PCR

Les tests PCR continuent à augmenter à près de 90000 par jour, toujours loin des 700000 dont on avait entendu parlé.

Comparatif Tests vs Positifs

Le graphique est en échelle de pourcentage

Au sortir du confinement le taux de positif était élevé puis a diminué jusque fin juin puis remonte depuis.

Comparatif Age Moyen Testés vs Positifs

L’âge moyen des positifs a baissé plus que l’âge moyen des testés. On passe de 58 ans pour les positifs vs 51 ans pour les testés à 39 ans pour les positifs vs 45 ans pour les testés. La contamination se fait via les plus jeunes et les personnes actives.

Données SOS Médecins

Les données originales de SOS Médecins sont récupérables à l’adresse : https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-des-urgences-hospitalieres-et-de-sos-medecins-relatives-a-lepidemie-de-covid-19/

SOS Médecins n’a toujours pas retrouvé son niveau d’activité d’avant crise.

Regardons les actes pour Corona

Une nouvelle rassurante : après une légère remontée début juillet et jusqu’au 14 juillet, les actes pour suspicion de COvid19 ont baissé. On sait par ailleurs qu’il y a eu une épidémie de rhinites et rhumes bénins qui ont pu inquiéter les gens début juillet sans déboucher sur des hospitalisations à ce moment-là.

Données des Urgences

Les données originales des urgences sont aussi disponibles à l’adresse : https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-des-urgences-hospitalieres-et-de-sos-medecins-relatives-a-lepidemie-de-covid-19/

Depuis début juillet, les urgences semblent avoir récupéré leur niveau d’activité normal.

Passages pour Covid19

il semble y avoir une remontée depuis juin.

Après un minimum à 103 le 21 juin les passages aux urgences pour Covid19 oscillent depuis le 13 juillet entre 200 et 300.

Hospitalisations pour Covid19

La courbe semble s’aplatir, regardons de plus près.

Après un minimum de 41 nouvelles hospitalisations via les urgences la courbe remonte légèrement pour osciller entre 50 et 100 nouvelles hospitalisations par jour. A suivre donc.

Données des Nouvelles hospitalisations

Les données originales pour les nouvelles hospitalisations sont disponibles à l’adresse : https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-hospitalieres-relatives-a-lepidemie-de-covid-19/

Comparatif nouveaux hospitalisations/réanimations/décès

En échelle de pourcentage : Bleu : Hosp. Vert : Réa. Orange : Décès

Les courbes remontent pour les réanimations à partir de la semaine 27, puis les hospitalisations à partir de la semaine 29, Pour les décès la courbe continue à descendre encore pour l’instant.

Regardons les décès en volume

La courbe décès s’aplatit légèrement depuis 3 semaines. La semaine 31 enregistre 63 décès ce qui est très faible. A suivre compte tenu de la remontée légère des hospitalisations et réanimations.

Données des Hospitalisations

Les données originales pour les hospitalisations sont disponibles à l’adresse : https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-hospitalieres-relatives-a-lepidemie-de-covid-19/

Regardons le « stock » d’hospitalisations et de réanimations :

échelle de pourcentage

Les réanimations ont augmenté plus vite pou redescendre plus vite, les courbes se croisant début mai. Ensuite cela continue à descendre jusqu’à la date ou les données sont disponibles à savoir au 31/07/20. Les hospitalisations sont à 5105 et les réanimations 311.

Conclusion

La France n’est pas du tout dans le même cas que les Etats-Unis ou le Sud et l’Ouest ne sont clairement pas dans le même timing que le Nord Est, ce qui explique la pagaille actuelle dans ce pays.

La dynamique épidémique est plus homogène sur le territoire Français métropolitain, même si des régions avaient été moins touchées au départ.

Mais à ce stade on ne voit pas vraiment de différences territoriales.

On assiste à une légère remontée des cas de positifs dans les tests PCR, mais cela concerne une population plus jeune que précédemment. Ceci peut indiquer que cette résurgence de cas n’a pas pour l’instant augmenté le « stock » d’hospitalisés et de personnes en réanimations.

En revanche il y a une légère remontée de nouvelles hospitalisations et réanimations sans que cela entraîne une remontée des décès pour l’instant.

Il conviendra d’être vigilant dans les prochains jours pour voir si la courbe des décès passe par un point d’inflexion.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer